Le Yoga

« Le yoga nous enseigne à soigner ce qui n’est pas nécessaire de supporter, et à supporter ce qui ne peut être soigné. »
B.K.S Iyengar

Le yoga est une science complète de la vie et du développement humain, dont les origines remontent à des milliers d’années et qui a été propagée en particulier par l’Inde.

Les anciens yogis avaient une compréhension profonde de la nature essentielle de l’humain et de ses besoins de vivre en harmonie avec lui-même et son environnement.

Les méthodes de la pratique du yoga combinent mouvements, postures, respiration, concentration mentale, bandhas (contractions internes), mantras (répétition de sons et syllabes) mudras (gestes qui activent des changements subtils), méditation et règles d’hygiène de vie qui mènent à l’équilibre physique et mental ainsi qu’à la paix intérieure.

Évacuer les tensions
Soit nous sous-utilisons le corps, soit nous en abusons. Le yoga répond aux besoins des occidentaux d’aujourd’hui, il apporte la souplesse, la maîtrise du corps, insuffle le dynamisme, améliore l’hypertension artérielle et la digestion, stimule la circulation du sang…
Apaiser le système nerveux
Les asanas (postures) et le pranayama (respiration) exercent une influence puissante sur le système nerveux, plus particulièrement par l’étirement précautionneux et la stimulation de la colonne vertébrale dans presque toutes les postures. On ralentit le rythme cardiaque, on réduit la pression sanguine et on évacue le stress.
Calmer son esprit
L’esprit est comme un robinet qui n’arrêterait jamais de couler. Le yoga permet à l’esprit de faire une pause, de se calmer, de se ressourcer. On augmente alors sa force physique, on combat mieux le stress, l’anxiété et on recouvre calme et sérénité, on améliore son sommeil, on devient paisible, présent dans l’instant…
Se découvrir personnellement
Apprendre à connaître son corps, être à l’écoute de ses limites, prendre du temps pour soi, se recentrer, être dans l’instant présent, s’ouvrir aux autres… Le yoga est surtout une voie de découverte personnelle pour chacun d’entre nous. Il enseigne la sagesse et la bienveillance, bénéfiques pour tous à tous moments de la vie.

On peut commencer le yoga à tout âge et à tous moments de la vie. Il existe autant de types de yoga que de personnalités, alors prenez le temps de choisir celui qui vous convient.
Écoutez surtout votre besoin, qu’il s’agisse de calmer votre stress, d’étirer ce mal de dos que vous trainez, d’assouplir votre corps raide ou juste vous accorder un peu de temps pour vous, pour votre corps et votre esprit.

Je prends actuellement les inscriptions pour la session 2015.
Pour avoir plus d’information sur comment vous inscrire

TELEPHONEZ AU 06 86 81 80 40

Vous pouvez acheter votre carte d’essai (2 cours pour 20 €) et réserver votre place pour les cours que vous désirez suivre. Si vous préférez, vous pouvez simplement vous présenter à la salle de 15 à 20 minutes avant le cours que vous désirez suivre. Si vous arrivez à la dernière minute, je me réserve le droit de vous refuser l’accès au cours.

Série d'exercices de Yoga pour débutants, cliquez-ici.

Yoga réparatrice pour la douleur chronique, cliquez-ici pour télécharger le document pdf

Téléchargez quelques fiches postures au format pdf en cliquant ici

Les 7 mensonges qui empêchent les femmes de Mincir après la Ménopause, cliquez ici pour télécharger le document en pdf.

Yoga pour maigrir, téléchargez le document au format pdf

Yoga et sommeil, téléchargez le document au format pdf

Séances de YOGA à Bouville pendant l’été 2015
Mercredi, jeudi et vendredi de 15h à 16h30 et de 18h30 à 20h
Samedi de 10h à 11h30
La séance 12 €
Carte d’abonnement 10 séances : 100 € (soit 10€ la séance)
Si ces jours et horaires ne vous conviennent pas, et vous êtes 5 personnes nous pourrons trouver ensemble la période qui vous convient le mieux.

versuneviesereine

L’ancrage : une excellente technique pour ceux qui pensent trop

Dans les catégories Crise d'angoisse, Exercices de relaxation, Introduction à la méditation, Remèdes naturels contre l'anxiété, Sérénité au quotidien

Attention : la technique que vous allez découvrir peut à elle seule changer beaucoup de choses dans votre vie !

Ce ne sont pas des promesses en l’air, et vous seriez bien bête de passer à côté.

Je me demande d’ailleurs bien pourquoi je ne vous en ai pas parlé avant sur ce site… Peut-être que cette technique est si puissante que si je vous en parle, vous n’aurez plus besoin de venir sur ce site… sniff 🙂

lancrage

Bon aller je prends quand même le risque !

Pour qui est l’ancrage ?

Alors déjà, quand je dis que c’est «une technique pour ceux qui pensent trop», en fait je pense qu’elle sera utile pour à peu près tout le monde !

Si vous venez sur ce site pour trouver plus de sérénité, alors vous avez sûrement un grand besoin d’apprendre et surtout de pratiquer cette technique de l’ancrage.

«Ancrage», «être ancré», « s’enraciner »… ça veut dire quoi tout ça??

Être ancré, c’est être connecté à la terre. C’est se sentir relié. C’est sentir cette connexion profonde qui existe entre nous et la terre, et être dans l’acceptation du moment présent.

Être ancré, en gros, c’est aussi sortir de ses pensées et prendre conscience de son corps dans son intégralité. C’est donc accepter pleinement son corps tel qu’il est et en prendre soin.

C’est habiter complètement ce corps qui est le notre et accepter de vivre notre vie ici sur terre.

Un synonyme de s’ancrer est s’enraciner. S’ancrer, c’est s’enraciner dans le sol, dans la terre, dans le réel, dans la matière, dans le présent, dans l’ici et maintenant…peu importe les noms que vous utilisez.

S’ancrer, c’est sortir sa conscience de sa tête … et l’installer dans ses pieds.

C’est sortir du monde des rêves, des pensées, de l’imaginaire, du spirituel… et revenir dans le monde terrestre, réel, corporel, le monde de la matière. C’est être pleinement là, dans le monde physique.

Car plus on est dans sa tête, plus on pense.
Et plus on pense, plus on est dans sa tête.
Et plus on est dans sa tête, moins on est ancré.
Et moins on est ancré… moins on est heureux.

Un bon ancrage peut vous apporter énormément.

L’ancrage et moi

J’avais découvert cette technique il y a quelques temps, et je l’avais beaucoup pratiqué. Autant vous dire que ma vie s’était grandement amélioré.

Je me sentais plus en sécurité, j’avais plus de confiance, et j’ai réalisé de beaux projets (telle que la création de ce blog).

Beaucoup de mes pensées inutiles se sont tues, et j’ai apprécié de plus en plus d’être en paix dans l’instant présent, libéré de toutes ces pensées néfastes.

Depuis quelques temps, je n’ai pas pris le temps de pratiquer cette technique, et bien je peux vous dire que je l’ai ressenti. J’ai recommencé à avoir des tonnes et de tonnes de pensées et cela me «chauffait la tête». J’avais beaucoup d’idées, mais je n’arrivais pas à en concrétiser une seule ! Je sentais bien que je devenais moins serein, moins efficace, moins confiant et un peu plus stressé.

Pourquoi? Car j’étais beaucoup trop dans la tête, et de moins en moins enraciné dans le sol.

A quoi ça sert d’être ancré ?

decontractionCela peut vous apporter de nombreux bienfaits, comme par exemple :

  • D’avoir moins de pensées négatives
  • De vous sentir plus en sécurité
  • D’être moins angoissé et d’aborder une crise d’angoisse plus sereinement
  • D’être moins fatigué et d’avoir plus d’énergie
  • De régler certains problèmes de déréalisation ou l’impression que l’on devient fou
  • De soulager tout un tas de problèmes tels que migraines, stress, pensées suicidaires
  • D’être serein ici et maintenant, peu importe l’endroit où vous êtes
  • D’être plus confiant et plus positif, peu importe la situation qui se présente
  • De vous sentir à votre place
  • De lacher prise plus facilement
  • D’accomplir plus facilement vos projets, vos rêves
  • De mieux vous sentir dans votre corps
  • D’accepter la vie et de moins lui résister

La technique de l’ancrage va vous permettre de vous enraciner bien profondément dans le sol, ce qui vous permettra ainsi de ne pas vous faire emporter, chahuter, chavirer… au premier petit coup de vent qui se présente.

En pratiquant l’enracinement, on développe notre sérénité, notre confiance et notre sentiment de sécurité quel que soit l’endroit où nous sommes ou quelque soit la situation que nous traversons ! On se sent plus confiant, et plus solide sur ses pieds. Il y a vraiment une vie «avec» ancrage, et une vie sans.

Vous vous souvenez peut-être, dans l’article «moins d’angoisse grâce à l’instant présent», je vous disais de penser à vos pieds. Et bien c’était pour vous faire sortir de votre tête et vous aider à mieux vous ancrer dans le présent.

Avec la technique de l’ancrage, le but est le même mais on va aller beaucoup plus loin que cela.

Comment faire pour s’ancrer ?

Alors il y a différentes façons de travailler son enracinement et de ressentir tous ces bienfaits. Donc avant de vous parler de la technique d’ancrage, voici déjà un aperçu de plusieurs activités qui vont vous permettre de vous ancrer plus solidement :

  • Les activités sportives car elles font travailler le corps, élément essentiel de l’ancrage : marche, course …
  • Les amis, l’amour, le rire
  • Les activités de méditation), marche en conscience et toute activité effectuée en pleine conscience.
  • Les activités artistiques et corporelles : musique, danse, yoga, Taï chi, Qi qong…
  • Toute activité qui prend soin du corps : massage, relaxation, étirements, cuisine saine…
  • Mais aussi et surtout tout ce qui permet un contact avec la nature : ballade en forêt, à la campagne, en montagne, jardinage, se baigner dans la mer, en rivière…

ancrerVous l’aurez compris : toute activité où le corps et la nature sont impliqués favorise l’ancrage.

Donc dès que votre activité mentale s’emballe un peu trop, vous avez le choix : sortez vous balader en forêt, jardinez, faîtes des étirements, riez un bon coup, jouez de la guitare, parlez à votre fleur, allez embrasser un arbre (je ne rigole pas)… et si possible, faites cela en pensant à vos pieds !

Plus votre conscience est loin de votre tête, plus vous êtes ancré.
Donc plus vous pensez à vos pieds, et plus vous êtes enraciné.

La technique d’ancrage énergétique par la visualisation

Tout cela est déjà très efficace mais il y a malheureusement des situations ou cela ne suffit pas… Comment faire quand on est quelque part et où planter une rose ou faire un pas de danse ne sont pas dans nos options?

Comment faire quand on est en déplacement, au bureau, ou que l’on doit faire une présentation par exemple?

C’est là qu’intervient la technique d’ancrage énergétique aussi appelé méditation de l’arbre. C’est en fait une simple technique de visualisation mais qui est incroyablement efficace !

Pour moins d’angoisse : vivre l’instant présent

Dans les catégories Crise d'angoisse, Introduction à la méditation, Livres à lire, Méditation de pleine conscience, Remèdes naturels contre l'anxiété, Sérénité au quotidien

Dans cet article, je souhaite vous parler de quelque chose qui m’aide énormément au quotidien. Non d’ailleurs, c’est plus que ça ! C’est quelque chose d’essentiel, de véritablement fondamental à toute « vie sereine » .

Et cette chose : c’est l’instant présent.

nuageBon alors je sais, vous entendez souvent ce genre de choses sous différents noms et du coup cela vous embrouille peut-être. Instant présent, Moment présent, l’Ici et maintenant, la méditation, la pleine conscience …

Mais au final, sachez que tous ces concepts signifient plus ou moins la même chose : être là, maintenant, dans le moment présent. Pas dans le passé, ni dans le futur, mais là, maintenant, dans le seul instant qui existe réellement.

Alors vous vous dites peut-être : « mais il raconte quoi lui? Moi je suis là maintenant, d’ailleurs comment on peut ne pas être là maintenant… ». Sachez que si vous êtes stressé, anxieux, angoissé, alors vous n’êtes pas dans le présent.

Car dans l’instant présent, l’angoisse n’existe pas !

Car au fond, c’est quoi l’angoisse ?

C’est une peur liée à un élément futur. C’est le mental qui anticipe quelque chose, qui a peur de quelque chose, oui, mais cette chose se trouve toujours dans le futur ! La peur, l’angoisse, la crainte sont forcément liées au futur. Même si ce futur est dans 5, 10, ou 20 secondes, c’est le futur.

En revenant dans l’instant présent, là, maintenant, vous arrivez dans un espace temps où l’angoisse n’existe plus.

D’ailleurs, je vous dis que la peur est liée à quelque chose de futur. Mais il est fréquent qu’elle soit déclenchée et accentuée à cause d’un évènement traumatisant lié au passé. La première crise d’angoisse, par exemple, peut être tellement traumatisante que la simple idée que cela puisse se passer à nouveau suffira à nous angoisser.

Mais une autre bonne chose, c’est que dans l’instant présent, tous les problèmes liés au passé n’existent plus non plus. Car là maintenant, seul le moment présent existe. D’autres l’ont d’ailleurs dit beaucoup mieux que moi 🙂

Ce qui est passé a fui; ce que tu espères est absent; mais le présent est à toi.

Proverbe arabe

Dans le moment présent : pas de passé, ni de futur

Voici tout ce qui ne peut exister dans le moment présent :

- Adieu le regret (passé)
– Adieu le remord (passé)
– Adieu le sentiment de culpabilité (passé)
– Adieu la déprime (passé)
– Adieu le tourment (passé)
– Adieu l’angoisse (futur)
– Adieu l’anxiété (futur)
– Adieu le stress (futur)
– Adieu la peur (futur)

En bref, tout ce qui nous pourrit la vie !

Et si vous revenez dans ce fameux moment présent, alors vos expériences traumatisantes du passé n’existent plus non plus. Vos traumatismes d’enfance, vos plus mauvais souvenirs, vos plus gros échecs, vos plus grandes hontes, vos erreurs… tout cela ne trouve pas de place dans l’instant présent.

Alors là si tout se passe bien, vous devriez être en train de vous dire que ce « moment présent » pourrait très certainement vous faire du bien 🙂

Mais c’est bien beau tout ça, mais il reste un petit problème …
Comment on fait ?!!

Comment vivre dans l’instant présent ?

tournesolS’installer dans l’instant présent est assez simple en fin de compte. Il suffit d’être là, totalement conscient de ce que vous faites. Pas besoin de grimper au sommet d’une montagne ou de vous retirer au beau milieu d’une forêt pour ça 🙂 Pas besoin non plus de s’asseoir en tailleur ni de vous allumer un bout d’encens pour ça 🙂

Pour être présent, il vous faut être conscient de tout ce qui se passe en vous et autour de vous en ce moment-ci

Être présent, c’est être conscient de ses sens

Donc pour être conscient, il nous faut prendre conscience de ce qui se passe au niveau de chacun de nos 5 sens :

- Les éléments tactiles
- Les sons
- Les odeurs
- Les goûts
- Et ce tout ce qui touche au visuel

Par exemple :

Pour être 100 % dans le moment présent pendant que j’écris, je devrais à la fois :

– Être conscient de la sensation de mes doigts avec le clavier, de mes pieds au sol, de la température de la pièce, du contact de mes fesses avec la chaise, de ma posture, de ma respiration, du courant d’air qui me passe sur le visage car la fenêtre est ouverte…

– Prendre conscience aussi du son des touches du clavier, du bruit du vent, de la musique que j’ai mis en fond, de mon ventre qui fait du bruit parce que j’ai faim, du bruit de la tondeuse du voisin…

– Mais aussi de l’odeur de la bougie parfumée que j’ai allumé pour écrire mixée à l’odeur de mon parfum…

– Être conscient aussi du goût de jus de pomme qu’il me reste dans la bouche…

– Et prendre conscience enfin de tout ce que je vois autour de moi, formes, couleur, intensité lumineuse, contraste, contour des objets etc…

Et tout cela en même temps !

Autant vous dire tout de suite que je ne suis pas à 100% dans le présent ! Déjà, si je suis conscient ne serait-ce que d’un de ces éléments pendant que j’écris, c’est déjà une bonne chose ! Cela veut dire que je suis présent. Peut-être pas très intensément, mais au moins, je ne suis ni dans le passé, ni dans le futur. Je ne m’en demande pas plus pour l’instant.

Expérimentez l’instant présent en lisant

Essayez pour voir.

piedsFaites l’exercice suivant :

Pendant que vous lisez, prenez aussi conscience du contact de vos pieds sur le sol. Par prendre conscience, je veux dire se concentrer dessus.

Lisez en restant attentif à la sensation de vos pieds avec le sol. Vous lisez, mais en même temps, vous pensez aussi un peu à vos pieds 🙂 Vous lisez, et en même temps vous leur apportez un peu de votre attention, un peu de votre conscience.

Et bien voilà, vous êtes en train de lire dans le moment présent 🙂

Bravo !

Vous pensez toujours à vos pieds ?

Et oui, je vous ai félicité, et du coup vous ne pensez plus à vos pieds 🙂

Aller dans le moment présent, c’est facile en fait. Mais ce qui est un peu plus compliqué, c’est d’y rester ! Rester dans l’instant présent de façon continue demande beaucoup de concentration, de vigilance et de discipline. Il faut pratiquer, pratiquer et pratiquer encore. Petit à petit, le but du jeu est d’apprendre à déjouer tous les pièges du mental.

Car notre mental n’aime pas ça « l’instant présent ».

Lui ce qu’il aime c’est le passé. Il aime bien ruminer le passé notre mental.

Ou mieux, le futur. Il adore ça le futur notre mental. Envisager tous les scénarios qui pourraient faire que telle chose se passerait mal ou que telle catastrophe puisse arriver ! Essayer de tout prévoir pour que l’avenir se passe comme il l’entend.

Le mental aime tout contrôler. Mais la seule chose qu’il ne contrôle pas, qu’il n’aime vraiment pas, c’est le moment présent. C’est pour ça que rester dans ce « présent » est si dur.

Car cela fait des dizaines d’années que notre mental a le contrôle sur nous. Il connaît donc tout un tas d’astuces pour nous empêcher de rester conscient, là, dans le moment présent. Le mental va constamment essayer de nous ramener dans le passé ou dans le futur.

Et notre objectif à nous, c’est de rester dans le moment présent le plus longtemps possible, et de ne pas nous faire piéger par notre mental. Plus on reste dans ce « moment présent » et plus on regagne de l’énergie. Plus on fait des choses en conscience, et plus on affaiblit notre mental. Et plus on affaiblit notre mental, plus on gagne en sérénité et en liberté.

Ne prenez pas ce que je vous dis pour vrai, essayez.

Pour savoir si vous le faites bien, référez-vous à votre degré de bien-être et de paix intérieure. Si vous avez l’impression de récupérer de l’énergie et d’être plus en paix, alors c’est que vous êtes dans le moment présent.

Si vous n’entendez plus la petite voix dans votre tête tellement vous êtes concentré sur ce que vous faites au travers de vos 5 sens, alors vous êtes dans le moment présent.

Deux des sensations auxquelles vous pouvez avoir accès en continu pour vous exercer sont votre respiration et vos pieds.

Personnellement, à chaque fois que mon mental s’emballe un peu trop, je me concentre intensément sur ma respiration ainsi que sur mes pieds. C’est ce qui me permet de rester bien présent, bien enraciné et de ne pas me faire emporter par l’angoisse. C’est ma façon de me raccrocher au présent. Avec le temps, j’ai acquis un solide ancrage et je sais me raccrocher au présent beaucoup plus facilement. Croyez-moi, je n’exagère pas en vous disant que le présent est mon aide la plus précieuse. Encore une fois, n’oubliez pas que dans le présent, la majorité de vos soucis n’existent plus. Cela nécessite par contre de pratiquer chaque jour.

Alors essayez, pratiquez.

Entraînez votre muscle de « présence » et rendez le robuste. Il sera bientôt votre plus grand allié !

J’imagine que vous venez sur mon blog pour avoir des conseils, des outils sur comment être plus serein : si je devais vous en donner un seul, ce serait sans doute le « moment présent » !

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire